201602.12
0

Paytop : une leçon de ciblage clients

Philippe Coup-Jambet (à droite sur la photo), COO chez Paytop, intervenait lors de l’événement IN Banque, centré sur l’innovation numérique dans la banque, le 4 février à Paris.

20160204_115059

Paytop, un établissement de paiement innovant

L’innovation est le maître mot chez Paytop, défini sur son site comme « établissement de paiement innovant ».

Cet établissement a 3 ans et demi d’existence et 80 000 clients, pour 22 personnes au sein de l’équipe de Paytop.

Le COO définit Paytop ainsi : « Nous ne sommes pas une banque en ligne, nous c’est tout ce qui est argent international. Quand nous changeons de devise, nous facturons moins qu’une banque classique. »

Sur le service de livraison de devise, ils fournissent presque toutes les banques en ligne françaises.

Chez Paytop, tout le monde est à la technique. Ils ont même développé leur propre système d’information dont ils sont 100% propriétaires.

Grâce à ces compétences digitales au sein de l’équipe, les services proposés sont plus innovants et plus rapides : « pour sortir une nouvelle carte, nous en avons pour six mois, alors que dans une banque « normale » il y en a pour deux ans ».

Enfin, ils n’utilisent jamais de papier : « nous sommes vraiment 100% digital, sauf pour l’envoi de la carte, mais même cette carte un jour disparaîtra ».

Une cible jeune et internationale

Philippe Coup-Jambet souligne l’importance de bien cibler ses clients : « ce qui a fait notre succès est le fait que nous sommes transparents sur les prix et que nous ciblons bien. »

Paytop est en effet très ciblé sur la tranche des 25/35 ans, qui est habituée à payer sur Internet et qui est très liée à l’international.

Grâce à ce ciblage précis, leur taux de transformation est important : « quand les gens rentrent dans notre tunnel d’achat, nous avons 30% de taux de transformation, parce que nous ciblons très bien au départ les gens qui arrivent ».

Le ciblage se fait notamment selon l’âge, mais aussi grâce à des techniques de ciblage de marketing web par Facebook, etc.

Le coût d’acquisition d’un client est de 40 euros, et un client leur rapporte en moyenne 70 euros par an.

Leur meilleur canal de recrutement est le parrainage, notamment par les personnes qui partagent sur Facebook : « c’est pour cette raison que nous ne choisissons, comme cibles, que des personnes très digitales, qui en parleront probablement sur les réseaux sociaux ».

L’objectif de Paytop est de « rendre facile l’argent qui bouge à l’international », pour le client, via le Web, donc que l’argent bouge facilement et toujours le moins cher possible.

Ils proposent par exemple une carte qui permet de voyager avec moins de frais.

Sur leur site, de manière interactive, sont montrées en live les transactions faites par les clients : par exemple, « France 500 euros, il y a 19 minutes ». Cela permet de renforcer la confiance de la part des potentiels clients.

Le succès de Paytop ayant été confirmé, Philippe Coup-Jambet a annoncé l’ouverture en 2016 de 10 filiales à l’étranger !