201503.13
0

Journée de la Femme Digitale : Osez, innovez… Entreprenez !

Auteure : Esther Gagneux


Journée de la Femme Digitale : Osez, innovez… Entreprenez !

20150313_115123

La Journée de la Femme Digitale, qui a lieu tous les ans depuis 2013, a réuni cette année (13 mars 2015) de nombreux visiteurs, sous le thème “Adoptez la digitale attitude !”

Transformation digitale et opportunités professionnelles
Partant du principe que « La femme connectée est une femme de plus en plus convoitée », plus de la moitié des femmes se forment au digital au sein de leur entreprise, selon Capgemini Consulting, qui a mené une enquête sur « Les femmes, l’audace et le digital ». En effet, la transformation digitale apporte des opportunités professionnelles.
Selon Stéphane Richard, « le digital est un outil d’émancipation, notamment pour les femmes ».
Lors de la table ronde « Transition numérique en France, où en est-on ? » a été mis en avant le digital comme une chance pour la mixité. La preuve en était sur scène, avec 6 femmes ayant un excellent parcours professionnel : Muriel Barnéoud, Françoise Mercadal-Delasalles, Delphine Ernotte Cunci, Virginie Fauvel et Sylvie Jéhanno. Elles représentaient donc des « rôles modèles » pour une grande partie de l’audience.
Le digital représente une opportunité en ce qu’il pousse les femmes à entreprendre, à se projeter dans le futur et à voir plus grand.
Catherine Barba nous donne un chiffre choc : « 60% des métiers de 2030 n’existent pas encore ! ». Le numérique est donc bien une révolution, dont il faut profiter.
Twitter est un outil de leadership innovant, avec 45% des utilisateurs qui sont des femmes.

Quand les hommes s’engagent
La table ronde « Coup de frais sur le thème de la mixité. L’engagement des hommes » a mis en évidence l’importance de co-agir avec les hommes pour aller vers plus de mixité. Delphine Remy-Boutang l’a souligné en disant : « Il faut sortir de l’entre-soi et travailler main dans la main avec les hommes pour la mixité ».
« La mixité est une question de performance. Et chaque euro dépensé pour les femmes doit l’être pour les hommes ». Le numérique n’est pas l’apanage des hommes ; il doit être un enjeu permettant davantage de mixité.
Il faut combattre la peur et les préjugés de certains hommes en entreprise, en leur démontrant que la mixité est bonne pour la performance de tous.
Zahia Ziouani, une des rares femmes chef d’orchestre, est venue témoigner pour faire passer le message qu’une femme peut effectuer un « métier d’homme ». Cela est possible grâce à la persévérance.

Le digital constitue donc un domaine de fort potentiel pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et pour la mixité en entreprise. Les femmes ET les hommes doivent se saisir de cet enjeu ensemble.